Traditionnellement le club organise un stage en dehors d’Istres au mois de Juin afin de se réserver un moment de détente et de pratique tous ensemble dans un lieu choisi pour son calme et sa beauté (c’est romantique non ?). Après Istresmont et l’Ardèche ce sont les Hautes Alpes qui ont eu les faveurs du Bureau et plus précisément le magnifique site du golf du Col Bayard. Cette année notre emblématique secrétaire Michel Lombard ne sera pas là et ses fous rires homériques qui le mènent au bord de l’asphyxie vont nous manquer. Premier jour : Les vaillants chauffeurs désignés et leurs épouses accompagnés du président sont les premiers sur les lieux pour aller chercher les deux Minibus. Surprise, il y en a un qui ne démarre pas, la batterie est à plat, on peste après l’OMS qui n’y est
pour rien et on démarre le minibus déficient avec les câbles que Jean Claude a eu la bonne idée de mettre dans sa voiture. Tout est bien qui finit bien et en route pour l’aventure ! Deux heures et demi de route avec une halte café/pipi (ou l’inverse) du côté de Manosque et nous voilà parvenus sur le site du golf nous avons réservé les chambres et les repas pour tout ce petit monde affamé
Tout est aux petits oignons sauf le ciel qui hésite entre le gris clair et le gris foncé mais quoiqu’il en soit nous ferons avec. Au Tai Chi on apprend à respecter la nature même quand elle n’est pas très gentille. Après l’installation dans les chambres et une petite heure de pratique, le repas est le bienvenu. Ca tombe bien, il est bon et copieux. Le petit rosé est très convenable également, ce qui anime quelque peu les conversations. Nous partons ensuite faire le tour du golf, environ 5 kilomètres, en faisant des haltes de Tai Chi avec un moniteur différent à chaque fois. A noter un moment mémorable, le « Tai Chi de l’homme ivre », magistralement interprété par Gilles. On sent une intensité dans sa pratique qui ne peut être que le fruit d’un long entraînement
Finalement nous avons réussi à passer entre les gouttes et l’après midi se passe sans encombre du côté du ciel. La directrice de l’hôtel a mis une salle à notre disposition pour faire un apéro sérieux avant le repas et la tradition a été respectée, il a été vraiment sérieux et on a tous passé un bon moment sauf quelques malheureux qui restent au jus d’orange, les pauvres !! Après le repas, certains sont allés se coucher et quelques uns sont restés pour discuter et boire un café ou une tisane. Bien leur en a pris car Michel Maisonneuve est allé chercher sa guitare et nous a gratifié d’un petit concert très sympa. Bossa, jazz et le triomphal blues « du dentiste » ! Merci à toi Michel car je sais que tu n’aimes pas trop te produire tout seul en public. L’ambiance a été soutenue également grâce au Jet 27 que nous a offert Nelly (avec de la glace, bien sûr). Extinction des feux à 23h30 du moins, je le crois.
Stage dans les Hautes Alpes