Deuxième jour : Un très fort orage a empêché certains (nes) de dormir mais malgré ça, tout le monde est en forme et de bonne humeur. Après un petit déjeuner montagnard, tout le monde va déposer ses affaires dans la salle de Tai chi pour libérer les chambres. Petite valse hésitation, le ciel n’est pas vraiment chaleureux, on peut même le qualifier de menaçant.
Mais nos irréductibles fans de la pratique en extérieur nous invitent à aller Tai Chi Chuaner dehors car il y a un coin de ciel bleu d’un mètre carré dans un océan de gris. Aie ! aie ! aie ! Les courageux reviennent en courant sous une grosse averse et nous finirons la matinée dans la grande salle mise à notre disposition, heureusement ! Les deux heures de pratique au sec pendant qu’il pleut sans arrêt dehors seront malgré tout appréciées par tout le monde. Le Tai Chi Chuan, ça creuse, c’est bien connu. Le bon repas du golf est apprécié surtout qu’il se termine (pour les volontaires) par un petit verre de Mei Kuei Lu Chiew (offert par Sylviane). Même Maryline en a bu, c’est tout dire !! Je rassure les familles, les chauffeurs n’ont pas eu droit au petit verre de machin chose Chew, ils étaient très surveillés, les bougres !
Retour dans la salle en début d’après midi pour terminer notre stage en beauté. Je n’entre pas dans le détail des séances de Tai Chi, ce n’est pas l’objet de ce texte, mais sans vouloir moucharder, j’en ai vu qui baillaient fort l’après midi, j’ai même vu la posture de l’homme (ou la femme) qui dort. Sans doute le deuxième effet Mei Kwei Lu Chew. Les meilleures choses ont une fin et à 15h30, chargement des minibus et départ pour Istres après avoir poussé avec vigueur le minibus bleu pour le faire démarrer. Le voyage de retour se passe bien et tout ce petit monde se quitte en se promettant de remettre ça l’année prochaine si c’est possible.
Ce week-end nous a permis d’apprécier ce que peuvent nous apporter nos 4 moniteurs qui ont chacun une approche différente mais convergente. Merci donc à Michel, Jean-Claude, Pascal et Daniel pour leur implication et leur patience. Merci également à chacun des participants d’avoir fait en sorte que tout se passe bien en restant Zen en toute circonstance. Claude Belledent Président
Stage dans les Hautes Alpes